fabrice39baladojura.com

fabrice39baladojura.com

Htes-Combes - Septmoncel "Balade des belvédères"

Balade de Septmoncel

 

La balade des Belvédères. Niveau 2 - 7 kilomètres - 3 h 30

 

Avant de commencer la balade, quelques renseignements.

Les habitants de Septmoncel se nomment des "Septmoncelands" et les habitants de Montepile, lieu-dit jouxtant le village de Septmoncel : des "Montepilains".

Les personnalités de Septmoncel sont : Jean-Joseph Gauthier et Jean-Pierre Gauthier (deux généraux appelés "Leclerc") ainsi que le jurisconsulte "Désiré Dalloz", plus connu par le "code civil".

 

Histoire de la commune :

Le nom de Septmoncel date de 1245, lorsque le pape Innocent IV confirme les privilèges de l'abbaye de Saint-Claude et mentionne l'église de Septem Acervis (littéralement : Sept Monceaux).

En 1639 la France dévaste la paroisse et brûle Septmoncel et Montepile. En 1679 avec le traité de Nimèque la Franche-Comté devient française. En 1682, c'est la construction de l'église de Septmoncel dediée à Saint-Etienne.

Un nommé Michaud des Thoramy a l'idée de façonner des pierres percées d'un trou servant de contre-pivot pour l'horlogerie. C'est le début du lapidaire.

En 1790, le curé Ambroise Dalloz refuse de prêter serment à la constitution civile du clergé. Il célèbre le culte notamment aux grottes des créssonnières. En 1858, c'est la fin des travaux de création de la route des "Lacets de Septmoncel" commencée en 1835. Auparavant le trafic des piétons se faisait par le "Chemin des moines". En 1919, c'est la création des ateliers coopératifs des ouvriers lapidaires de Sepmontcel qui comprennent 150 associés et de deux coopératives de consommation "La Fraternelle" (les rouges) et "La Ruche" (les blancs).

(source wikipedia).

 

 

Départ du parking situé en face de la Poste.

Nous descendons en direction de Montepile et passons devant la maison de la famille Dalloz (diamantaire). Elle comprend encore aujourd'hui la pierre tombale du fondateur de l'usine du même nom.

Nous continuons à descendre vers Montepile pour arriver devant un lavoir et prenons sur la droite. Le chemin est tracé en jaune. Le nom de la rue est trés joli (!) vous le remarquerez en passant devant. Nous empruntons un chemin qui va nous emmener à un premier point de vue sur les lacets et le Chapeau de gendarme. Le tracé n'est pas très visible, mais il y a un banc très bien placé pour une pause, avant de monter et monter encore. C'est assez difficile. Cela fait comme des escaliers en terre et ça monte ainsi jusqu'au belvédère "Sur les grés". L'effort est récompensé par le point de vue qui s'offre alors.

 

Pierre tombale de M. Dalloz

Fontaine-lavoir de Montépile

Vue sur les moulins depuis le banc

Vue sur l'église de Septmoncel


Route de Septmoncel


Vue sur la roche blanche

Nous arrivons au point culminant (1 089 mètres d'altitude). Nous pouvons remarquer la borne du terrain qui est datée.

Borne de terrain

Un panneau indicateur vous en dit un peu plus sur la faune

et un banc qui est le bienvenu après cette montée.

 

Nous repartons par la gauche sur un chemin qui va nous emmener jusqu'au stade de Septmoncel et sur le croisement du chemin des moines. Nous prenons sur la gauche en direction du belvédère des Curtillets. Un espace est réservé pour les promeneurs avec des coins de pique-nique génial.

Depuis cet endroit, nous pouvons effectuer des petits parcours d'une heure de marche facile et accessible à tous.

Le Mont-Chabot à Saint-Claude, vu depuis les Curtillets


Vue sur le stade de Serger à Saint-Claude depuis les Curtillets


Vue sur La Pérouse


Panorama sur Avignon-les-Saint-Claude depuis le Belvédère des Grès

Nous reprenons notre balade en prenant le GR du Pays du tour du Haut-Jura en direction des fermes "Loceresse".


Nous pouvons couper par la droite si la fatigue se fait sentir en direction de la Vie neuve pour retrouver le point de départ. (Une autre variante de 30 minutes est possible depuis le deuxième bellvédère en passant sur la droite en direction de "Sur la roche". Attention car ça descend à pic).

Aprés Loceresse c'est un chemin empierré. Nous allons jusqu'au Rafour, enfin juste avant. Là, se trouve une maison typique du Haut-Jura avec ses tavaillons et de son grenier-fort. Prenez ensuite sur la droite un petit chemin (indiqué en jaune) qui passe sous les bois et vous mène sur la route du "Crêt Bolomy". Sur la route prendre à gauche puis à droite et garder cette route jusqu'à l'église. En passant vous pouvez admirer les champs de jonquilles.


Nous arrivons par le dessous de l'église


Eglise de Septmoncel dédiée à Saint-Etienne


Porche de l'église de Septmoncel construite en 1620 avec son arche

Nous descendons dans le village en passant à coté de l'ancienne usine Dalloz Lapidaire.


Nous passons près de la fontaine dédiée au jurisconsulte Désiré Dalloz. Rien à voir avec le lapidaire. Vous pourrez remarquer que chaque maison porte un nom de famille ainsi que l'année de construction au-dessus du péron. Et voilà. Fin. 




27/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres