fabrice39baladojura.com

fabrice39baladojura.com

Val de Bienne - Molinges "Balade de Longviry"

 

Balade du Longviry à Molinges

Balade de Molinges "Le Longviry"
Niveau 2 : temps 1 h 30

Histoire de la commune

Les habitants de Molinges se nomment des Molingien(ne)s

La commune de Molinges est d'origine burgonde, voire Carolingienne. L'église est dédiée à Saint-Léger. Au 9e siècle, elle dépendait de la communauté Mainmortable, dépendant de l'Abbaye de Saint-Claude administrée par le Prévôt de la vallée. L'exposition de la vallée était propice à la culture des céréales, légumes et vignes en 1744 gérée par la famille Chassel. Mais comme l'activité n'était pas assez rentable, les habitants étaient contraints de partir à Seran (Savoie), où ils peignaient le lin et le chanvre.

Par la suite, la tournerie sur bois, cornes, et os s'est développée. Après la guerre de 10 ans qui s'est terminée en 1768, misére, peste et incendie ont ravagé la vallée. L'abbé Clerc a decouvert dans la commune voisine Chassal (dirigée par la famille Chassel), un marbre appelé Brocatelle de Molinges qu'il a exploité à partir de 1770 avec trois associés lyonnais. Ces derniers ont alors installé à Longviry, une scierie qui a disparu en 1835, lorsqu'une ordonnance royale a classé cette rivière "domaniale de Saint-Claude". Comme la Bienne était navigable sur 18 km entre le port de Molinges et Chancia, le port a été utilisé par les radeliers qui assemblaient les troncs d'arbres abattus dans le Haut-Jura pour les livrer à Lyon par flottage, mais aussi le marbre, les balles de chêne et de noisetier d'Epercy, ainsi que des tonneaux remplis d'objets en bois et du fromage de Septmoncel. Le dernier convoi est parti en 1919. Il s'acquittait alors d'une taxe qui s'appellait "vaux".

En 1849, Félix Boudon a créé une usine d'exploitation, puis Joseph Dargauda fondé la société de marbrerie et fit construire un barrage en 1860. En 1865 la société est devenue La Marbrerie de Molinges. Emile Gauthier en est devenu propriétaire. Son fils a développé l'affaire en fabricant des cheminées, des stèles, des autels et des bénitiers. Mais, après avoir perdu ses deux fils à la guerre, il a pris la décision en 1920 de vendre son affaire à la société "Lyon marbrerie". Celle-ci fut absorbée ensuite en 1972 par le groupe Rocamat, qui a dû faire face à des difficultés et à des grèves. La scierie a fermé en 1975 et la carrière en 1984.

 

L'ancienne entrée de la marbrerie de Molinges.

Un reste de bloc de Brocatelle

Le départ de la balade se fait depuis la mairie. Nous partons en direction du Cantou sur le chemin indiqué en jaune et rouge pour rejoindre la route de Viry que nous traversons pour prendre le chemin dit "Le gros crêt". Nous ontont sur 1,5 km environ et partons sur la gauche. De là, nous pouvons apprécier le point de vue sur la zone industrielle de Molinges et la commune.

Vue sur Molinges

Nous revenons sur nos pas sur 300 mètres et partons sur la gauche. Nous voilà à la cascade du Longviry, un joli point d'eau.

Nous repartons le long du Longviry et passons à côté de l'ancienne pisciculture sur une petite route goudronnée que nous laissons en prenant un petit chemin sur la gauche pour rejoindre le centre ville. Là nous repartons de l'autre côté en traversant la RD 436 puis le passage a niveau.

Nous prenons sur la gauche pour descendre sur la plage pour une pause casse-croûte, voir "l'ancien port" et regarder la Bienne qui s'ecoule calmement.

Nous remontons et prenons à droite pour traverser le pont

Vue sur l'ancien port de Molinges, où se faisait le cabotage

Nous apercevons la première usine de Smoby jouet. Après le pont, prendre la route qui mène à Chassal. Nous arrivons presque en face de l'entreprise.

A ce moment, un chemin monte à côté d'un poteau électrique. Nous le prenons. Après 1 kilomètre, il se divise en 4. Prendre celui de gauche où l'on peut apercevoir un appât à sangliers. C'est une voie sans issue. Nous faisons demi-tour pour prendre le chemin à droite qui descend et nous conduire à la résurgence de l'Enragé et à la grotte. Nous refaisons demi-tour pous prendre un chemin sur la droite. Nous traversons un champ pour revenir sur nos pas jusqu'au petit pont pour remonter aux voitures. FIN.


La résurgence de l'Enragé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres