fabrice39baladojura.com

fabrice39baladojura.com

Val de Bienne - Saint-Claude "Balade à Vaucluse"

Balade de Vaucluse

 

Randonnée : départ de Saint-Claude. Niveau 1.

Temps : 3 heures.

 

En partant du centre ville (depuis la place de l'office de tourisme près de la grande pipe et du diamant), nous passons par la rue de la Glacière. Ainsi nommée depuis 1902. Auparavant, en 1822, elle s'appelait pente de la Lentillère. Il est vraisemblable qu'une plantation de lentilles occupait alors les jardins en terrasse sur la rive gauche de la Bienne. Nos ancêtres étaient à l'époque de gros consommateurs de lentilles et autres légumineuse, avant la pomme de terre. Mais en 1880, la "Glacière" était située vers le haut de la rue. D'aprés les archives de 1736, il s'agissait d'un réservoir pour conserver la glace toute l'année. Le réservoir est toujours en place chez un particulier.

Nous continuons sur la droite et traversons la riviére de l'Abîme et prenons sur la droite rue de la Crozate. La crozate nom d'origine pré-latine est le diminutif de crozets, crozat, qui désigne une vallée étroite. C'est le cas ici.

Nous continuons. Sur le carrefour du chemin de Dieles, nous prenons sur la droite et retrouvons la D 69 pour emprunter le chemin qui nous mène à la maison dite (la safranière) baptisée ainsi à cause du safran qui était cultivé pour la teinture utilisée à Noircombe. Ce lieu se dit aussi "Point du jour" car c'est l'ouverture de la forêt du Fresnois, où le soleil tape en premier.      

La "Safraniére" et le "Pain de sucre" (montagne ainsi nommée)

 

Nous empruntons la petite route qui nous emmène à Vaucluse découvrons une vue sur le cirque de l'Abîme (nom de la rivière).

 

 

 

 


 

 Vue sur le cirque de l'Abîme


 

Vue sur le cirque de l'Abîme en dessous de Vaucluse.

 

Nous arrivons à Vaucluse face à la petite chapelle (voir photo ci-dessous)     

 

 

 

 

 

 

petite statuette faite avec l'arbre qui était ici

interieur de la chapelle

 

 

 

La chapelle Notre-Dame de pitié de face.

 

Cette chapelle fut érigée en 1692 sur des dons de deux prêtres et d'un bourgeois de la ville de Saint-Claude. Elle est dédiée à la Vierge Notre-Dame de pitié. Le bénitier situé à l'extérieur est en forme de coquille Saint-Jacques, symbole des pélerins. Nous prenons un chemin sur la droite de la chapelle et descendons vers la rivière de l'Abîme que nous traversons avant de remonter le long d'une sapinière, sous "La Scie".



La sapinière sous "La Scie"

 

Nous continuons à monter et nous découvrons deux points de vue. Un sur le pain de sucre et l'autre sur Saint-Claude.

 

 

 

Le "Pain de sucre", l'une des trois montagnes autour de St-Claude. Alt 755 m  .

Le Mont Bayard (947 m.) vu depuis La Fraite et le Mont Chabot (825 m.)

 



En continuant, vue sur Saint-Claude et le Mont Chabot.


Nous arrivons à "La grange Catin" et sur un croisement. Nous prenons sur la droite le GR de Pays Tour de la Haute-Bienne et descendons jusqu'à la rue Christin. Christin Charles Gabriel Frédéric symbolisait la lutte locale contre les privilèges cléricaux. Avocat associé à Voltaire lors de son procès contre la mainmortable au XVIII siècle, il fut député du bailliage et maire de Saint-Claude entre 1777 et 1797. Il mourut asphyxié dans sa cave lors du grand incendie de 1799.

Nous tournons avant cette rue sur la droite, pour un petit détour afin de voir les cascades des Combes. Ainsi depuis le petit Truchet, nous prenons la D69 sur 300 mètres et piquons sur la gauche. Panneau indiquant "Les cascades des Combes". Le chemin descend et vous traversez une passerelle située sur un tuyau.

 




Première cascade

 


 

Deuxième cascade des Combes

 

Nous longeons l'Abîme pour arriver sur une passerelle en bois  



La troisième cascade. Selon moi, la plus jolie

Nous traversons la passerelle et remontons sur le "Pont du diable". Mais, la suite de la visite de la randonnée des combes est fermée suite à un éboulement. Il est donc trop dangereux pour continuer.

 



Le rocher qui s'est décroché obstrue le chemin.


Nous retrouvons la D 69 pour rejoindre notre point de départ

(Sources : magazine Val de Bienne n°4 -Jacky Muyard et le livre Saint-claude au fil des rues et des ponts de Véronique Rossi édité par les Amis du vieux Saint-Claude).

 

                



07/03/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres